Lightweight Obermayer Generation 3

Publié le par Adrien


Voici en avant première, pour vous, les nouvelles roues Ligthweight Obermayer génération 3 !
Révélées au salon de l’Eurobike en Allemagne au début du mois, nous avons eu la chance de vous les dévoiler en avant-première, avant même l’ouverture du salon !

Aujourd’hui, vous pouvez découvrir dans les moindres détails cette évolution des roues qui ont couronné des dizaines de professionnels.

Entre les deux premières générations, la mousse, noyau central de la jante diffère. Plus légère, la mousse de la deuxième génération est identique à celle utilisée pour les Airbus A380.
Nous avions écrit un article, courant mai, sur ces Lightweight génération 2 : elles sont décortiquées de A à Z et vous trouverez toutes les informations les concernant.

Voyons maintenant quelles sont, sur cette dernière génération, les améliorations et changements.


Les rayons
Visibles au premier coup d’œil, les rayons sont entièrement en carbone. Ils apportent assurément une rigidité plus importante. Pour constater ceci, il suffit de tirer sur deux rayons, un de chaque côté de la roue, l’un vers l’autre, pour se rendre compte que l’on a bien affaire à des rayons étonnamment plus rigides que le mix Kevlar/Carbone des versions antérieures. Ces rayons peuvent supporter des efforts de traction allant jusqu’à 1400kg contre 1200kg pour les rayons hybrides.
Nous aurions tendance à penser l’inverse mais, la résistance à l’impact de ces nouveaux rayons est améliorée de 25%.
Ces rayons totalement en carbone nous rappellent donc ceux du concurrent français. Il semblerait que la vie soit très dur sur le marché des roues haut de gamme.
Carbon-Sports annonce 30% de rigidité supplémentaire par rapport à la génération 2 ou 40% supplémentaire sur la génération 1. Nous pourrons vérifier ceci après le test final qui approche à grand pas…

Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir



La finition
Deuxième point important : la finition !
Alors que les versions précédentes étaient mat, ces jantes reflètent les alentours telles de véritables miroirs ! La finition s’approche réellement de la perfection.

Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


En ce qui concerne les rayons, nous avions été déçu par leur aspect sur la génération 2. Le kevlar est très difficile à travailler et il a tendance à s’effilocher. Ici, tout est parfaitement en place, les bavures ou imperfections, si elles existent, sont passées inaperçues.
En ce qui concerne les changements mineurs, nous pouvons constater que la partie intérieure des flasques dispose d’un nouveau carbone : tressé, il apporte une touche supplémentaire d’exotisme.
Pour finir avec un détail de finition, la colle visible au niveau de l’interface moyeux/rayons est dorénavant noire alors qu’auparavant, elle était plus visible avec sa couleur rouge.

Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Le corps de roue libre
Troisième mise à jour sur ces roues, le corps de roue libre ne dispose plus que de quatre cannelures, contre huit pour les anciennes versions. Tune, fabricant du mécanisme des roues arrières Obermayer, s’est inspiré de roues libres concurrentes pour mettre à jour les siennes et en a fait profiter Carbon-Sports.

A propos des roulements, ils restent identiques : l’avant est excellent, faîtes tourner la roue et elle ne s’arrête qu’au bout de quelques heures ! La crème des crèmes en quelque sorte.
En revanche l’arrière est toujours aussi capricieux : difficile à tourner, son couple de frottement doit atteindre des sommets. La faute au mauvais alignement des roulements : l’axe et l’alésage en carbone ne permettent pas de les mettre en place idéalement comme avec de l’alu. Même après un rodage de plusieurs centaines de kilomètres, ils s’avèrent toujours aussi « serrés ».
En réalité, le problème vient de l'écrou final, côté droit, qui comprime le roulement de la roue libre. Pour résoudre ce problème, nous avons démonté le moyeu et utilisé des entretoises plus fines entre le joint caoutchouc de l'écrou et le roulement du corps de roue libre.
Des négociations avec DtSwiss sont en cours pour leur système à rochers et roulements céramique des moyeux 190…




Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir


Le poids
En ce qui concerne la balance, nos génération 3 affichent respectivement 450g et 538g. Soit 988g la paire en 16/20 rayons. Nous sommes donc dans le très très léger, même si la précédente paire de génération 2 n'affichait, quand à elle, que 922g en 12/20! Le poids est légèrement à la hausse, à cela deux raisons: le nombre de rayon de la roue est plus important et la finition est superbe.



Lightweight 2008
Globalement, cette nouvelles version des roues Lightweight est excellente. Rigidité à la hausse et finition impeccable sont les maîtres-mots. A l’avenir, les Obermayer disposeront de certaines spécificités des prototypes Challenge 700 mis en avant à l’Eurobike, le poids sera encore revu à la baisse sans forcément perdre en rigidité ou résistance.
En ce qui concerne la gamme, les Obermayer, version boyau, sont toujours le fleuron : ce sont les plus légères et elles disposent du mécanisme Tune à l’arrière. Elles précédent les Standard, version boyau aussi, qui mettent en avant le mécanisme des moyeux DtSwiss 240s. Ensuite viennent les Ventoux : les Lightweight à jantes basses, déclinées en deux versions aussi : celle à moyeu Tune et celle à moyeu DT.
Pour la nouvelle gamme, une version supplémentaire fait aussi son apparition. Il s’agit du modèle à jantes hautes Standard, mais en version pneus cette fois ci. Poids entre 1080 et 1095g en 16/20 rayons, pression maximale 8,5 bars, comptez 3400 euros pour vous les offrir dès mars 2008.


Tableau récapitulatif des roues Lightweight 2008

Modèle Hauteur de jante Boyau/pneu Poids Rayons Prix
Challenge 700 - prototype 53mm boyau 750 à 795g 12/20 non commercialisées
Obermayer 53mm boyau 920g à 990g 12/20
16/20
20/20
environ 3700 euros
Standard 53mm boyau 1020g à 1090g 12/20
16/20
20/20
environ 2700 euros
Standard C 53mm pneu 1080g à 1095g 16/20 environ 3400 euros
Ventoux Tune 27mm boyau 950g 20/24 environ 3900 euros
Ventoux DT 27mm boyau 1020g 20/24 environ 2900 euros

Les roues Lightweight se trouvent chez Vancourt Sports Imports en France.

Cliquez pour agrandir


Publié dans Matériel || Stuff

Commenter cet article

Adrien 18/09/2007 14:08

Il n'y a aucun roulement céramique sur aucune roue.Ils sont tous en acier.

pierre 17/09/2007 12:37

Hello et bravo pour le site.Les roulements sont ils en céramique sur tous les modèles ?Peut être faudrait ajouter les specs sur les roulements dans le tableau comparatif ?bonne continuation

Didi 16/09/2007 18:10

Chérie, CHERIE...Je vais encore casser ma tirelire...A Plouchhhh,Didi.