Résistance au roulement.

Publié le par David

En choisissant de nouveaux pneumatiques, la résistance au roulement est un des facteur de la performance les plus sous éstimé et souvent ignoré. La plupart d'entre nous supposent que plus le pneu est fin, mieux il roule. C'est fondamentalement la que notre connaissance sur le sujet s'arrête avant qu'on ne se concentre sur des facteurs plus communs que sont la résistance à la crevaison, la durabilité, le poids et l'accroche.


Les bases

Globalement, la trainée d'un cycliste est constituée de 80% de résistance au roulement et 20% de résistance au vent à 10 km/h. A 40 km/h, les chiffres sont inversés puisque 80% de la trainée totale est causée par la résistance au vent tandis que 20% provient de la résistance au roulement.

Un pneumatique durable avec une carcasse robuste et un bonne résistance à la crevaison ne roulera pas aussi bien qu'un pneumatique très souple, léger et réalisé avec plus de soin. Un pneumatique plus large roulera mieux et aura une meilleure accroche qu'un pneumatique très fin, mais causera à haute vitesse plus de résiatance aérodynamique.
Le boyau roulant le plus facilement aura une chambre à air en Latex, ce qui réduit encore la résistance au roulement comparé à une chambre classique en Butyl. Elles ne sont en général pas présentes dans les boyaux qui ont de bonnes qualités de résistance à la crevaison car ça n'aurait presque aucun effet sur la performance général, à moins que la carcasse soit très souple aussi.


Les effets de la largeur du pneumatique sur la résistance au roulement



Les critères de performance

Le pneumatique parfait avec tous les critères au maximum. Dommage qu'il n'existe pas.




Pneumatiques plus large que 23mm rendent de bonnes qualités de roulement et de confort à faibles pressions.
En ajoutant une couche de résistance à la crevaison, l'ensemble devient légérement moins performant. Le pneumatique devient un peu moins souple, ce qui diminue la qualité du roulement et le confort.




Les pneumatiques de 23mm et moins  diminuent la qualité du roulement et demandent de plus hautes pressions ce qui affecte négativement le confort général. Les gains sont obtenus au niveau aérodynamique en demandant moins d'énergie à partir de 40 km/h que pour une enveloppe de plus de 23mm.
Comme précedemment, en ajoutant une couche de résistance à la crevaison, la souplesse de l'élément roulant diminue et par la même occasion la résistance au roulement augmente.



Un cas spécial; comme vu pour les pneumatiques avec des carcasses assez rigides, comme les Tufo racing. La résistance au roulement est très élevée à des pressions habituelles entre 7 et 8,5 bar (~101 - ~123 psi).
Quand ils sont gonflés très fort; au dessus de 9,5 bar (~140 psi), la qualité du roulement s'améliore significativement. D'un autre côté, le confort diminuera dans les mêmes proportions. Il n'y a donc pas d'équilibre optimal entre la pression et la résistance au roulement pour des conditions normales avec ce type de pneumatiques. Ces enveloppes vous forcent vraiment à faire un choix entre deux paramètres important du pneumatique.


Comment trouver le meilleur pneumatique

Afin d'associer une enveloppe à une , on doit prendre en compte des facteurs qui sont particulièrement hors du commun et peu connus. Les conditions d'utilisation et le but (course ou entrainment), doivent être évalués comme  plus ou moins important que la résistance au roulemement, le confort, la fiabilité, l'accroche, la vitesse d'usure et le coût global d'utilisation.
Seulement ensuite, on arrive à un compromis optimal et on peut revendiquer avoir choisi le pneumatique le plus adapté.



Les stats



Les tests ont été réalisés par les usines Continental à Korbach en Allemagne.

Protocole: Le coefficient de résistance au roulement (Crr; coefficient of rolling resistance) a été obtenus à l'aide d'un banc d'éssai constitué d'un tambour de 120 cm à 30 km/h. La charge appliquée est équivalente à un poids de 85 kg (vélo plus coureur) et est répartie à 44% sur la pneumatique avant et 56% sur l'arrière.





Cliquez sur la miniature pour voir les résultats des tests des boyaux.

Cliquez sur la miniature pour voir les résultats des tests des pneus.


Publié dans Etudes - Studies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean Davy 06/04/2006 14:04

On voit des résultats de ce test que les pneus offrent une "Rolling performance" minimum de 26.4Watt contre 34.05 pour les boyaux !!!
Soit 3% perdus pour un cycliste roulant avec 300W, çà va donc à l'encontre des idéées recues, du boyaux plus performants.
Ceci étant la photo du banc de test ne reproduit pas le roulage sur une route, une route est un plan, le cylindre du test va produire un champ de deformation du pneu/boyaux plus important.
On ne tient pas compte non plus qu'à caractéristiques mécanique égales, une jante pneus est plus lourde.
Et pourquoi de telles différences ? Pourquoi les pistards, la majorité des pros sont en boyaux