Eurobike - Jour 3 - 1ère partie

Publié le par Adrien

Reynolds

Paul Lew nous a présenté sa nouvelle RZR pour Razor, conçue chez Reynolds Mac Lean Quality Composites.

D’un point de vue look la roue est inchangée mais en conception les roues subissent diverses améliorations visant à fiabiliser et renforcer le produit :

-    Les jantes mesures 46mm de hauteur contre 44. Leur largeur gagne 1,5mm de largeur. La disposition des fibres reprend celle des jantes Reynolds, modèle de fiabilité. Le poids de la jante est de 220g contre 210 auparavant sur les Lew Racing.

-    Les axes des roues sont toujours en carbone, mais la disposition des fibres est modifiée et empêche le cisaillement qui apparaissait sur les précédentes au niveau des appuis des roulements.

-    Les alésages dans le moyeu sont plus serrés, un revêtement céramique prend place en surface de l’axe afin de faire travailler les roulements parfaitement, ce qui maximise leur durabilité par rapport à la version précédente.

-    Les rayons sont totalement changés : au lieu d’une seule tige de carbone unidirectionnelle, le rayon est maintenant fabriqué à partir de 4 couches différentes ce qui augmente la résistance à l’impact.

-    La résistance au couple de la roue arrière est 4 fois supérieure au modèle précédent et la rigidité latérale est augmentée de 50%.

-    Les vidéos des test pratiqués sur cette roue sont surprenants, les roues doivent résister à des contraintes extrêmes : un rouleau bosselé emmène la roue entre 35 et 70km/h, la roue est chargée avec 60 à 90kg sur son axe, puis est penchée sur plus ou moins 15° de chaque côtés pour simuler un virage. Même avec 2 rayons en moins à l’avant et 3 rayons en moins à l’arrière, la roue passe le test ! Un autre test consiste à emmener la roue à 35km/h par le rouleau bosselé, donc par la jante/boyau, et à emmener le moyeu via une chaîne à 36km/h. Le tout accompagné d’à-coups violents. La roue endure plus de 136h de test, la majorité des roues légères du marché cassent après à peine 20h.

Au final, Paul Lew nous annonce la roue à 900g. 50g de plus par rapport à ses anciennes Lew Racing. Le poids de la fiabilité. Une gamme complète de roues RZR est en cours. La 66mm verra le jour peu après la 46, d’autres hauteurs étonnantes seront aussi de la partie.









Easton

Les EC90 TT sont taillées pour la vitesse ultime, les chronos ! Jantes de 90mm, faible rayonnage : 12 rayons profilés à l’avant, 16 à l’arrière. L’axe du moyeu avant reçoit des capuchons en forme de goutte d’eau ! Attention à bien les placer lors de l’installation de la roue !
D’un point de vue finition, les jantes sont … parfaites ! Ne mâchons pas nos mots !




><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><span style=





Xentis


Du côté de Xentis une nouvelle jante de 25mm pour boyaux apparaît. La fibre utilisée est identique aux autres roues de la gamme. La surface de freinage est usinée pour un parallélisme parfait. En roues complètes, la paire de 2.5 pèse 1030g avec les moyeux DT240s.
Les roues à pneus chez Xentis mettent en avant un « galbe » sous la surface de freinage. A priori un renfort pour lutter contre les inconvénients de la pression dans un pneumatique.














BMC

La marque helvète présentait le dernier cadre SLR équipé de haubans extrêmement fins, en fibre 1K plus souple que la UD. L’objectif de ces formes très sveltes est de maximiser le confort : souplesse verticale et rigidité en torsion grâce au placement étudié des fibres. La fourche reçoit le même système.


Cliquez pour agrandir









Rotor

La potence SX ainsi que le pédalier 3D prenaient place sur le stand de nos amis espagnols. La SX dispose des 4 vis de serrage pour une rigidité accrue par rapport à la S1, ce qui n’est pas un luxe quand on connaît la souplesse de premier modèle. Au niveau du pédalier, les raisons de la nouveauté sont identiques : rigidité, robustesse.






Token

Chez Token une « nouveauté » était de la partie, une paire de roues à rayons carbone que nous avons pu croiser sur plusieurs stands (fabrication Gigantex/Equinox).








Litespeed

Qui l’eut cru ? Litespeed se met au carbone ! Pour une première, le cadre est plutôt réussi, des formes bien rondes, un coloris passe-partout, pas trop chargé, et bien sûr un montage au top. Avec ses douilles 1’ ¼ en haut, 1’ ½ en bas et un boîtier BB30, L’Archon C1 reçoit un carbone haut module renforcé de fibres « nano ».






Cliquez pour agrandir




Trek

Le Madone série 6 tenait place sur le stand américain. Un effort a été fait sur le confort. Le boîtier de pédalier est asymétrique, la surface de roulement est conçue en carbone lors de la fabrication du cadre, ce qui rend l’ensemble très fiable. La tige de selle semi intégrée gagne 20g et offre un confort 20% supérieur. Le poids du cadre est 100g plus léger, l’équipe Trek a pu réduire les épaisseurs de carbone après études poussées de l’ensemble.
La fourche est à l’instar du boîtier, asymétrique. Le pivot est ovale plutôt que rond, il amène 20% de rigidité latérale supplémentaire, et 15% de confort en plus. 30g sont gagnés à ce niveau aussi.
Pour finir, un capteur est inséré dans la base côté roue libre afin de mesurer la cadence, la vitesse et la distance. Il est compatible ANT+ sans fil : Powertap, Garmin, SRM, Bontrager.



Cliquez pour agrandir








Publié dans Nouveautés - News

Commenter cet article