Présentation test patins de freins 1ère partie: Swissstop

Publié le par Adrien

Nous avons pu tester au cours de cette année plusieurs marques et types de patins de freins. Les conditions d'utilisations ont été nombreuses et nous ont permis de tirer des conclusions sur chacun des patins utilisés. Voici donc la première partie de la présentation des patins de freins que nous avons pu nous procurer par différentes marques. Dans les articles qui suivront nous exposeront les particularités de chaque patin, leurs avantages et inconvénients.






Mais tout d'abord, petite présentation des patins Swissstop.
La marque Swissstop est un produit de l'entreprise REX fondée il y a 60 ans et spécialisée dans la fabrication de produits chimiques, notamment de colles à base d'élastomères et des caoutchouc. Aujourd'hui l'entreprise produit et commercialise donc ces articles techniques mais aussi des matériaux thermoplastiques et élastiques dotés de différentes propriétés. Située à Mendrisio dans la pointe sud de la suisse à la frontière italienne, la marque Swissstop propose des gommes pour freins de vélos adaptés aux conditions d'utilisations que l'on peut rencontrer.
Ainsi, les patins Race 2000 Campagnolo sont cousins au modèle Flash, eux spécifiques aux portes-patins Shimano. Chacun de ces modèle est décliné en de multiples mélanges de caoutchouc pour s'adapter à la jante et à la pratique.
Voici donc les deux gommes les plus efficaces de la gamme Swissstop pour vélos de route:





Pour les jantes en alliage d'aluminium ou de céramique le mélange GHP (Green High Performance) est conseillé et assure une puissance incomparable par tous les temps selon Swissstop:

Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir
Dans la main, ce patin GHP est assez raide, il ne plie pas facilement. A première vue, il y a peu de matière sur ce dernier et il semble qu'ils seront rapidement usés. C'est trompeur rassurez vous ;)
La gomme est assez douce au toucher et ne semble donc pas abrasive.




Pour les jantes en fibres de carbone, le mélange Yellow King est plus adapté et la garniture peut chauffer briévement à plus de 300°C selon le constructeur!
Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Ce patin est beaucoup plus souple que le GHP. En regardant de très près, il est granuleux et est rugueux au toucher.

Publié dans Matériel || Stuff

Commenter cet article

Adrien 16/11/2006 14:33

En effet il faut sans doute s'attendre à une usure un peu plus rapide. Mais après tout les roues carbone sont censées être rarement utilisées donc ça devrait rester négligeable.

le phenix 16/11/2006 11:51

OK ,mais la plupart des jantes carbones disposes d'un revetement special sur la bande de freinage ,ya t'il un risque d'usé ces revetement en tout cas plus vite qu'avec une autre paire de patin pour jante carbone .

Adrien 14/11/2006 10:33

Oui c'est ce qui est marqué sur la boîte pour le fonctionnement optimal. Mais les jantes en pur carbone sont très rares donc c'est peut être un peu exagéré de dire ça. Sur les Zipp et les Corima ça freine nickel.Un article suivra sur les impressions et performances de freinage de ces patins.

le phenix 14/11/2006 09:34

salut a tous ,quand tu dit des jantes carbones pures ,c'est des jantes dont la surface de freinage n'a pas était traité ( sans ceramique ou autre )
merci

Adrien. 05/11/2006 11:42

N'oubliez pas que les patins Swissstop doivent être utilisés uniquement sur des jantes carbone pures. C'est à dire sans surface de freinage additionelle comme mentionné sur la boîte. Perso j'ai bien aimé le freinage, c'est vrai que c'est très brutal avec un bruit strident mais ça freine très fort. Les patins Corima au contraire sont un peu spongieux et on dirait qu'ils s'écrasent lorsqu'on freine trop fort.